La ville - feat. Le Kid Moko (scratchs)

from by Héro Echo

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

lyrics

Tentaculaire, dans la campagne acculée
galope un monstre de fer pratiquant la terre brûlée
val et vallée avalés, devalés, font ses forces décupler
sur les terres qu'elle dévalue pas une plante miraculée
mesdames messieurs, approchez si vous voulez
voici la ville et face à elle pas la peine de détaler
Morfale est sa toile étoilée
quand elle étend ses pattes même la forêt s'met à reculer
Tentaculaire, dans la campagne acculée
respire l'immense pompe à air impossible à juguler
vampirise, draine les âmes de la plaine immaculée
aspire les flux migratoires pour les faire se coaguler
As-tu vu les/ longs bras désarticulés
qui ceinturent la ville comme un boa né pour stranguler
par l'espoir véhiculé jusqu'à elle t'as circulé
pour voir dans une cité dortoir ton avenir encellulé


La ville est un animal industriel et pervers
qui dévore ses enfants les plus faibles sur le bitume des nuits d'hiver
des serpents de carrés lumineux y rampent et s'enterrent
puis jaillissent de son ventre dans un bruit de wagons de fer
l'enfer n'est pas pavé de bonnes intentions pour ces frères
qui dorment sur le pavé, l'enfer est un trottoir sous un réverbère,
les cerbères, les chiens flairent, l'odeur du camé en manque, du débiteur en galère.
La ville est un animal, dans ses viscères prolifère
une faune de parasites, de rats, de prédateurs, de chimères
la vie d'merde de ces proies à la cimer
sera la tienne si tu chasses pas, c'est toi qu'on sert en dessert
Loi d'la jungle pour une ville qui s'donne l'air
urbain car si c'est pour se réchauffer qu'on se sert
les uns contre les autres comme dans une bétaillère
c'est seul contre tous plus qu'ailleurs, aujourd'hui plus qu'hier


Un désert de goudron, des astres de néon
des pubs Aubade des laiderons, des bureaucrates des péons
sans leur berger des moutons, des prisonniers sans matons
les voir filer sur l'béton, c'est les regarder ber-tom
sur l'asphalte aspirés sans un regard pour l'horizon
sans halte pour respirer, troupe de smicards en garnison
ces caravanes de bédouins sans étoiles tournent en rond
compte pas sur eux si t'as besoin de trouver ta direction
un désert de goudron, des astres de néon
désastre pour celui dont la principale ambition
était d'étancher sa soif, de liberté, d'affection,
la ville est un puits insondable sans une goutte d'eau au fond
Ainsi fond fond fond ton empathie comme un glaçon
mais comme tout bon problème contient sa propre solution
l'illusion d'une ville à l'unisson
cache en fait le noyau en fusion de sa propre scission
De ponctions en pressions dans l'sein de l'oppression
naît le cancer, l'occlusion, le trop-plein, la mutation
La ville oublie en t'endormant à coup de destitution
que c'est pas en pleine forêt que se lève la révolution.

credits

from Deux Vies, released April 16, 2015
Instrumental : DJ Nest
Mix : AS productions

tags

license

all rights reserved

about

Héro Echo Poitiers, France

contact / help

Contact Héro Echo

Streaming and
Download help